Avant d'adopter

L'adoption d'un animal de compagnie n'est pas un acte anodin. Trop de chatons et de chiots arrivent un jour dans un foyer, fruit d'un acte compusif, d'un caprice, dont on n'a pas suffisament mesuré la portée et les contraintes et sans avoir pris le moindre conseil préalable. L'histoire s'achève généralement de manière dramatique pour l'animal, vite délaissé, livré à lui même ou rapidement abandonné sous prétexte de troubles comportementaux ou de contraintes. Ils contribuent ainsi à accroître la supopulation que connaissent refuges et associations depuis de nombreuses années.
500.000 chiens et chats meurent euthanasiés chaque année en France.

NE CONTRIBUEZ PAS À UN TEL BILAN !


Un animal de compagnie n'est pas un bien de consommation courante comme un ordinateur ou un écran plat, qu'on achète sur un coup de tête, qu'on offre en cadeau ou que l'on choisit sur catalogue en facteur de critères esthétiques. C'est un être vivant, sensible, doté d'une personnalité propre et dont vous allez devenir responsable. 

ADOPTER UN ANIMAL, C'EST D'ABORD PRENDRE EN CHARGE UNE VIE.


Avant d'adopter un animal, vous devrez vous poser la question de savoir pourquoi, vous souhaitez un animal de compagnie. Nous mettons ici en garde les parents soucieux de répondre à la demande d'un enfant. L'enfant a rarement conscience de ce qu'est un animal. Pour lui, c'est souvent un jouet animé. De même, les ados ne voient souvent dans l'animal de compagnie qu'un exutoire affectif, passage obligé entre le jouet inanimé et le (la) futur(e) petit(e) ami(e). 
Ne cédez pas à leurs caprices. Un chat a une durée de vie pouvant atteindre 20 ans, c'est un engagement à long terme. Dans ces conditions, dites vous bien que c'est vous et vous seuls qui auraient l'animal en charge. Ne croyez pas votre enfant lorsqu'il vous dit : oui, je m'en occuperai, je l'assumerai, affectivement et financièrement. Car dans bien des cas il n'en sera rien.

L'adoption ne doit donc jamais être pensée en tant que cadeau. C'est un nouveau membre qui pénètre dans la famille, qui aura son statut propre d'animal de compagnie, ni plus mais ni moins. La question devra donc être débattue en famille, mûrie, devront être posées les contraintes inhérentes à la possession d'un animal. Et vous aurez à répondre à diverses questions :
- contraintes en matière de propreté, de disponibilité, de vacances, contraintes financières : UN ANIMAL DE COMPAGNIE COÛTE CHER, UN CHAT DAVANTAGE QU'UN CHIEN. 


UNE ADOPTION RÉFLÉCHIE, PREPARÉE EN FAMILLE, EST LE GAGE D'UNE ADOPTION RÉUSSIE.
ENCORE UNE FOIS, C'EST UNE PETITE VIE QUE VOUS PRENEZ EN CHARGE POUR DE TRÈS NOMBREUSES ANNÉES.


CHAT OU CHIEN ?

Animal de compagnie préféré des Français durant très longtemps, le chien est aujourd'hui en perte de vitesse par rapport au chat. La raison en est simple, liée à nos modes de vie, avec cette idée qu'un chat est moins contraignant qu'un chien. Beaucoup ne voient d'ailleurs dans cette idée de "contrainte", que le chien qu'il faut sortir plusieurs fois par jour et  qui se révèle encombrant au moment des vacances : un chat n'a pas besoin d'être sorti et peut demeurer dans la maison durant les vacances, nourri par un tiers.
Outre le fait que cette approche est erronée, (un chat étant tout aussi contraingnant qu'un chien, bien que les contraintes soient différentes), elle s'accompagne trop souvent d'un amalgame chien-chat. Or un chat n'est pas un chien. Son comportement est très différent et on ne peut attendre d'un chat ce que l'on peut attendre d'un chien :

UN CHAT NE SE DRESSE PAS, UN CHAT NE SE MODÈLE PAS À SON IMAGE, UN CHAT EST INDIVIDUALISTE ET INDÉPENDANT, N'ATTENDEZ PAS DE LUI LE MÊME TYPE DE RELATION QUE CELLE QUE VOUS ATTENDRIEZ D'UN CHIEN. L'OUBLIER, C'EST ALLER À LA RENCONTRE DE BIEN DES DÉCONVENUES DONT VOTRE CHAT SERA LA PREMIÈRE VICTIME ET DONT VOUS SEREZ LES SEULS RESPONSABLES.


Chaton ou chat adulte ?

Vous avez bien réfléchi, vous vous êtes informé sur le caractère et le comportement des chats.
Il vous faut à présent non pas vous poser la question "de quelle couleur va t'il être", mais quel univers et quelles conditions de vie pouvons nous offrir à notre chat ? C'est à vous à vous adapter et non au chat de s'adapter : encore une fois, un chat n'est pas un chien. Le chat est un animal territorial. A l'inverse du chien focalisé sur sa relation avec son maître, le chat privilégie d'abord son territoire, son lieu de vie. Ce que beaucoup d'amoureux des chats traduisent en disant " ce n'est pas mon chat qui vit chez moi, désormais c'est moi qui vit chez mon chat !" Ne souriez pas, mais mesurez pleinement toute la portée de ce qui n'est pas tout à fait une boutade ! 

Beeaucoup de personnes pensent qu'afin de palier à ces évidences qu'elles veulent ignorer, la solution réside dans l'adoption d'un chaton, et de préférence le plus jeune possible. C'est l'idée aussi vieille et prétentieuse que fallacieuse, que l'éducation viendra à bout de tout et que plus le chat est jeune plus on modèlera son caractère.  Si vous ne parvenez pas à vous départir de cette approche, RENONCEZ À ADOPTER UN CHAT : vous faites fausse route et l'aventure se terminera mal !

L'ADOPTION D'UN CHATON NE VOUS DONNE AUCUNE GARANTIE QUANT À SON CARACTÈRE OU COMPORTEMENT FUTUR.
En effet, dans ce domaine, l'essentiel est acquis au 3e mois, le reste l'étant au moment de l'adolescence du chaton.
Du 1er au 3e mois, c'est la mère et la mère seule qui est en mesure d'offrir à sa progéniture la stabilité émotionnelle et relationnelle qui présideront à l'affirmation du comportement futur du chaton. Le 3e mois qui est celui du sevrage affectif est crucial pour le bon équilibre de l'animal : aucun humain ne parviendra jamais à suppléer aux carences éducatives d'un chaton qui aura été retiré trop tôt de sa mère. Par la suite, le turbulent chaton découvrira seul la vie, prendra ses distances vis à vis des calins des premières semaines, simplement parce qu'il aura autre chose à faire de plus intéressant que de se faire cajoler. Alors qu'un chiot qui n'a d'yeux que pour son maître, tente de comprendre ses désirs et son langage pour construire sa relation, vous ne serez jamais pour votre chat qu'un élément sécurisant, celui qui lui apporte son confort, sa nourriture, ses calins quand lui et lui seul le décidera. Un chat ne connaîtra jamais que le langage des chats et n'apprendra de l'humain que les quelques signes qui sont susceptibles de l'intéresser lui.

Dans ces conditions, si vous avez des attentes bien spécifiques quant à vos relations futures avec votre animal, ou si vous voulez avoir la certitude que le cadre de vie que vous allez lui offrir soit réellement adapté, PRIVILÉGIEZ L'ADOPTION D'UN CHAT ADULTE DONT LE CARACTÈRE EST CONNU À L'EXPÉRIENCE DÉROUTANTE DE L'ADOPTION D'UN CHATON.

DE MÊME, NOUS NE POUVONS QUE CONSEILLER AUX PERSONNES DONT C'EST LA PREMIÈRE EXPÉRIENCE AVEC UN CHAT, D'OPTER ÉGALEMENT POUR UN CHAT ADULTE.

NOUS NE PLAÇONS PAS DE CHATONS AVEC DES ENFANTS EN BAS ÂGE.


Chaton gratuit à donner : le piège

Si votre réflexion a été longuement murie, si vous vous êtes longuement documenté sur les chats, le problème du don gratuit ne se posera pas.
Laissons de côté l'argument consistant à rappeler que n'a de valeur que ce qui a été acquis contre argent.  Mais posez vous quand même la question : votre futur compagnon a t'il déjà si peu de valeur à vos yeux que vous ne daignez pas débourser un centime pour son acquisition ?
Très bien. Vous choisissez de jouer les pigeons de service en débarassant, de préférence le plus vite possible, des particuliers de l'encombrante portée qu'ils ont sur le dos, faute d'avoir voulu débourser comme vous, le moindre centimes lors de son acquisition. Dites vous déjà que vous risquez fort de vous retrouvez dans une dizaine de mois dans la même situation que ces gens - là. En effet, un chaton gratuit n'est ni identifié ni stérilisé.
Si vous vivez en appartement, vous aurez à affronter les inconvénients des premières chaleurs : marquage urinaires permanents des mâles, hurlements des femelles. Opter pour la pilule c'est mettre la vie de votre minette en danger. Votre chat ou votre chatte sera invivable durant cette période avec le besoin de sortir et de fuir pour assouvir son instinct. Vous devrez alors le faire stériliser et votre vétérinaire ne vous fera aucun cadeau : il vous en coûtera le double de ce que vous auriez réglé à un refuge ou une association au moment de l'adoption, où vous aurait été remis un bon de stérilisation.

Si vous habitez en pavillon et que votre chat sort, vous exposez ainsi votre femelle à revenir pleine mais également à s'éloigner et à ne plus revenir. Il en ira de même pour votre mâle, qui n'hésitera pas à se battre avec ses congénères, avec le risque important de voir sa vie mise en jeu : les risques de la rue sont déjà grands pour les chats qui sortent, ne l'exposez pas inutilement aux risques de contamination par le virus du FIV (sida du chat) ou de la leucose féline.

ET SURTOUT, NE DONNEZ PAS DANS L'ANTHROPOMORPHISME EN TRANSFÉRANT SUR VOTRE CHATTE LE DÉSIR TOUT HUMAIN DE MATERNITÉ. VOTRE CHATTE NE SERA PAS PLUS ÉQUILIBRÉE SI ELLE N'A PAS AU MOINS UNE PORTÉE !  ÉVITEZ-LUI LA DOULOUREUSE EXPÉRIENCE PHYSIQUE ET ÉMOTIONNELLE D'UNE GROSSESSE : LA STÉRILISATION EST D'ABORD UN ACTE D'AMOUR !



Merci de nous avoir lu !

Articles du blog liés aux points développés dans cette page :

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-27221429.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-27041105.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-26828948.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-21244616.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-18467067.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-17868988.html

http://hopital.chats.perpignan.over-blog.com/article-12874869.html










Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :