Jeudi 9 juillet 4 09 /07 /Juil 22:49


Le blog des chats de l'hôpital fait peau neuve.

Désormais, la nouvelle adresse est  :


http://hopital-chats-perpignan.over-blog.org/




Nouveau contact : Téléphone
09 50 55 60 98

Mail
info@hopital-chats-perpignan.org


Voir les 0 commentaires
Samedi 4 juillet 6 04 /07 /Juil 10:40

 



Après dix ans d'errance sur le site de l'hôpital, Eliott, soigné et tout propre, a vite pris ses repères dans sa nouvelle maison. Et chaque soir, il escalade le lit de sa maîtresse pour dormir à ses pieds, voir même sur son oreiller.
Une leçon pour tous ceux qui oeuvrent pour les chats des rues et qui se posent des questions quant aux facultés d'adaptation de tels chats.
A méditer...

Par Ericc - Publié dans : Nouvelles des adoptés
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Mercredi 1 juillet 3 01 /07 /Juil 15:00
Comme vous le savez, récemment, nous avons pris en charge plusieurs chatons :

- une chatonne, Hel (anc. Samba), ayant échappé à la mort de peu,
- deux chatons des rues abandonnés, Moustache (anc. Punker) et Myna (anc. Punkie),
- les deux chatons de Sôma, Kenji et Nouméa,
- et les quatre chatons (dont deux probablement "adoptés" par elle) de Sonate ; Pixel, Souricette, Haïku et Sumiré.

Trois d'entre eux ont eu la chance de trouver des familles !

En effet, Haïku a trouvé pour adoptant un ami de sa FA, Laure, qui est littéralement tombé amoureux de la petite tigresse. Vous pourez suivre sa nouvelle vie sur Rescue, à la suite du sujet de Laure :
http://rescue.forumactif.com/chats-f18/haiku-ma-premire-fa-t235290.htm

Myna a fait flasher Fanny, qui l'a accueillie chez elle au-milieu de ses deux autres chats, Loumy et Zaho. Si ceux-ci ont eu d'abord tendance à souffler la petite, elle commence petit à petit à se faire une place dans la famille, et à explorer ce nouveau territoire qui est désormais son "chez elle" !

Moustache, quant à lui, est parti chez Aurélia, qui avait préparé son arrivée avec impatience : un arbre à chat, des coussins, une grande belle cage pour qu'il se familiarise avec Leelou (12 ans), future copine à quatre pattes. D'ailleurs, voici une photo de la belle en train de renifler ce p'tit bout de poils :



Et oui, la petite crotte ratatinée au fond de la caisse de transport, c'est Moustache... :D Gageons que depuis, il s'est détendu et a commencé à renifler lui aussi à travers la cage...


Par Natacha et Céline - Publié dans : Nouvelles des adoptés
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 29 juin 1 29 /06 /Juin 15:00
Tout avait pourtant très bien commencé.

Bernadette, émue par le sort des chats de l'hôpital, avait adopté Tichou avec qui elle avait commencé à créer des liens très forts. Informée du fait que son frère Téfinou était encore à l'hôpital, elle avait immédiatement accepté de le prendre lui aussi en charge quelques jours plus tard.

Seulement Tichou en avait décidé autrement et malgré tout son amour, toute sa patience, il a fallu que Bernadette se rende à l'évidence : Téfinou n'est pas heureux dans son foyer...

De retour de son séjour chez Julie, pour tenter de le socialiser, et malgré les progrès immenses qu'il y a accompli parmi ses chats, Téfinou n'arrive pas à s'entendre avec Tichou. Ce dernier est en effet très dominant et son frère, très sensible, ne trouve pas sa place.
Tout a été tenté, tout a été espéré, et c'est le cœur en miettes que Bernadette fait aujourd'hui ce geste d'amour : donner à Téfinou une chance de trouver une famille où il pourra pleinement s'épanouir.

Ce magnifique chat a pourtant toutes les qualités : très joueur, mais aussi très calme, c'est un contemplatif, qui aime passer de longs moments à regarder le temps qui passe dehors, sa place préférée étant son arbre à chat.

C'est un chat très doux, très sensible, qui après avoir pris ses marques, sera sans aucun doute un de ces chats qui savent par leur seule présence être un vrai bonheur dans une maison. Il sera ravi d'avoir des copains chats, si ceux-ci sont sympas et le laissent évoluer à son rythme.

Est-ce que quelqu'un saura voir quel amour de chat il est ? Lui donner une chance de s'épanouir et de montrer enfin ses nombreuses qualités ?...




Par Natacha et Céline - Publié dans : Ils attendent leur famille
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Vendredi 26 juin 5 26 /06 /Juin 10:00

Bonjour, je suis Théoden. Je n'ai pas eu beaucoup de chance dans la vie, d'abord je suis de ces chats que personne ne remarque, vous savez, les chats sans couleur : je suis tigré. Je me suis retrouvé sur le site de l'hôpital, abandonné je ne sais plus exactement comment, et puis à quoi bon me souvenir des jours heureux ?... Ils ont pris fin il y a si longtemps...

Heureusement, sur le site de l'hôpital, j'ai rencontré des personnes qui ont pris soin de moi, qui m'ont donné à manger. Mais moi ce que je voulais de tout mon cœur c'était une famille, un endroit où je pourrais vivre en paix, sans bagarre, sans voiture, sans saleté. Un endroit où je pourrais profiter de ma vie de chat...

 

J'ai souvent pleuré devant les services de l'hôpital, mon miaulement faisait de la peine à beaucoup de monde. Irène et Nathalie, les infirmières, me nourrissaient avec des bonnes choses, c'est vrai, mais lorsqu'elles partaient le soir, c'est seul que je finissais ma nuit, seul à trembler de peur et plus personne n'était là pour entendre mes sanglots...

J'ai continué ma vie à l'hôpital, j'étais de plus en plus fatigué, j'avais de plus en plus de mal à marcher. Je ne me berçais plus d'illusion, et si parfois je pleurais quand on venait me voir, essayant de partager ma souffrance, je savais au fond de moi que je mourrais à l'hôpital...

 

 


Et puis hier, tout a changé.

 

On a mis une trappe devant l'endroit où je vis. J'avais déjà vu beaucoup de mes copains chats partir dans cette grande boîte, mais elle ne venait jamais pour moi... Cette fois-ci pourtant, ça semblait être le cas. J'ai réfléchi quelques minutes et puis je me suis lancé. Après tout, rien ne pouvait être pire que l'hôpital et puis, j'étais si fatigué, si las de cette vie, j'avais si faim... Je me suis avancé pour manger et dans un bruit sec, la trappe s'est refermée...

Je ne me souviens plus trop de ce qui s'est passé ensuite. Je me suis réveillé un peu groggy dans une salle toute blanche. On m'a regardé sous toutes les coutures, on m'a soigné, je me suis laissé faire, résigné...
Ensuite on m'a remis dans une voiture, est-ce qu'on allait me ramener à l'hôpital ? Tout sauf ça ! J'ai miaulé, j'ai supplié, je préférais encore rester dans cette chambre blanche, plutôt que de retourner dans cet enfer !

 

Mais la voiture a continué son chemin.

 

Elle s'est arrêtée, on m'en a sorti et une porte s'est ouverte. Derrière cette porte, les yeux remplis de larmes, m'attendait une personne à la voix douce, attentionnée. Elle m'a tout expliqué :

Il paraît que maintenant, je vais être heureux, qu'elle ne peut pas me garder mais que dimanche, je vais partir en train faire un long trajet... Elle m'a raconté que des tas de gens s'étaient mobilisés pour moi, que depuis une semaine j'étais la priorité de l'association ! Qu'on avait tout fait pour que je sorte de l'hôpital, puisqu'on avait enfin réussi à me trouver une maison. Un co-voiturage avait été organisé, une personne allait même me garder sur Paris une nuit et une journée pour que je me repose, ensuite je referais un peu de route...

 

Autant de monde qui s'inquiétait pour moi ?... Je n'en croyais pas mes oreilles, je me sentais si seul à l'hôpital, abandonné, sans savoir qu'en réalité, des anges gardiens veillaient sur moi... On m'attend dans un endroit fabuleux : "Au Bonheur des Chats", ça s'appelle. C'est une maison où on prend soin des chats abîmés par la vie comme moi.

 

Je suis fatigué, j'ai envie de dormir mais j'ai peur de fermer les yeux : et si tout ça n'était qu'un rêve ?... Et si en me réveillant demain, tout avait disparu, et que je me retouve dans mon vide sanitaire, à nouveau seul ?...

Ce matin j'ai attendu quelques minutes avant d'ouvrir les yeux. C'est la gentille voix douce qui m'a donné le courage de regarder : rien n'a disparu, je suis au chaud sur une couverture moelleuse, j'ai à manger, à boire et des caresses...

 

Tout au fond de mon cœur, un sentiment que je pensais éteint, enfoui depuis si longtemps, s'est reveillé : l'espoir... Je vais donc enfin être heureux...

Par Natacha et Céline - Publié dans : Action sur le terrain
Ecrire un commentaire - Voir les 28 commentaires
Mercredi 24 juin 3 24 /06 /Juin 12:18

Hier matin vers 10h, c'est une voiture très spéciale qui est partie de Perpignan. Non pas que la voiture en elle-même soit extraordinaire, mais ce sont plutôt les passagers qui étaient précieux...
En effet René-Marc s'est proposé pour être le chauffeur personnel de plusieurs membres très importants de la famille des chats de l'hôpital ! René-Marc en effet ému par le sort de Sonate dont il a assisté au trappage en direct, et qui devait se rendre à Paris, nous a fait la proposition inespérée de faire le détour par Lyon pour y déposer Sonate et sa chatonne...

Nous en avons donc profité pour préparer en une journée seulement le plus grand co-voiturage jamais organisé par notre association !

 

Mais qui donc était dans cette Cat's mobile ? D'abord il y a ceux et celles qui ont eu la grande chance d'être adoptés, et d'aller vers leurs familles qui les attendaient fébrilement :

 

Chloé dont l'histoire et la photo diffusées ont fait craquer Stéphanie et sa famille, un coup de cœur mais pas seulement : une vraie décision du conseil de famille de Stéphanie ; la décision étant importante puisque Chloé sera la dernière à rejoindre le clan familial à Lyon.

 

 

Ensuite, une autre demoiselle a elle aussi fait une partie du trajet, car sur le chemin pour Paris l'attendait un autre co-voiturage jusqu'à Bourges :
Samba (maintenant Hel), avec son sacré petit caractère, a fait fondre Aurélie et va avoir un grand-frère, Orion, pour une vie de bonheur à 3...

 


Ensuite Punker, que Marion, laissant parler son cœur, a sauvé d'une mort certaine avec sa sœur et que nous avions donc pris en charge, a eu lui la chance de partir dans une autre très bonne famille sur Lyon : Aurélie et la minette Leelou. On peut constater sur la photo ci-dessous qu'il a déjà tout le mobilier nécessaire à son installation !

 


Et oui, vous comptez bien, René-Marc était bien entouré dans sa voiture : deux demoiselles et un jeune chaton pour lui tenir compagnie ! Tous nos chats ont été très sages ; il est vrai que nos stars ont fait les nombreux kilomètres en voiture climatisée...

Trois adorables chats, trois belles adoptions, une voiture au complet ?... Presque ! Parce que dans cette voiture se trouvaient également trois autres minettes qui, elles, partaient vers leur famille d'accueil.

D'abord Haïku, qui a déjà charmé Laure et son chat Végas : la socialisation devrait très bien se passer et être rapide, la belle Haïku regarde déjà avec beaucoup d'intérêt cette bipède qui l'a reccueillie :
(vous pouvez suivre sa socialisation en direct, pas à pas, sur Rescue :
http://rescue.forumactif.com/chats-f18/haiku-ma-premire-fa-t235290.htm )



Enfin, il y avait bien sûr notre Sonate et sa chatonne Sumiré, qui ont rejoint une nouvelle famille d'accueil des chats de l'hôpital : Natacha, de Lyon...
Sonate qui nous n'en doutions pas, en plus d'être une super maman, est une maman adoptive au grand cœur : il semblerait que deux des quatre chatons (Totoro, bleue, Sumiré, Haïku) ne sont pas les siens...















Sumiré et Sonate (avant son trappage)
Par Natacha et Céline - Publié dans : Nouvelles des adoptés
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Mardi 23 juin 2 23 /06 /Juin 17:17
Nous laissons aujourd'hui la parole à Linda et René-Marc, défenseurs actifs de la cause animale, et adoptants de Grisbi et Patoucha :

"Après l’adoption de Grisbi & Patoucha en novembre dernier, nous devions évidemment nous rendre à l’hôpital voir d’où ces petits bouts sortaient.
Ce n’est finalement que samedi dernier que cela s’est concrétisé, Nathalie acceptant gentiment de nous servir de guide.

Ayant lu une bonne partie du blog, vu de nombreuses photos, on s’attendait à un certain nombre de choses. Mais le voir en “vrai”, c’est quand même une autre histoire ! Découvrir ces chats, plus beaux et plus touchants les uns que les autres, les voir blottis à l’entrée de ces vides sanitaires sordides, attendant une once d’attention, au milieu de ce chaos qu’est l’hôpital en ce moment (entre les allers et venues des visiteurs, du personnel et des travaux)... C’est bien simple, ça retourne le coeur. Ça force l’admiration pour toutes celles et ceux qui leur viennent en aide. Ça donne une envie folle d’essayer d’apporter un petit quelque chose.

Ces chats le méritent tant.

En croisant leurs regards si expressifs et profonds, ils vous expliquent mieux que tout discours ce qu’ils peuvent endurer. Ils vous “racontent” leur vie, à l’hôpital, leur message est limpide.

Comment est-il possible que des humains ne les remarquent même pas ? Comment expliquer tant d’indifférence ? J’ose croire que les choses évoluent petit à petit. Elles avancent grâce à des personnes courageuses, au grand coeur, qui au quotidien veillent sur ces chats et savent se montrer pédagogues. Déjà, la direction de l’hôpital a accepté le principe de travailler avec l’association. C’est un grand pas, même s’il reste certainement beaucoup de chemin à faire.

Comment ne pas avoir la gorge serrée en croisant tous ces chats qui bientôt n’auront plus de lieu de vie (fût-il aussi sinistre), en pensant à tous ceux qui, effrayés par le bruit des engins, s’enfonceront dans les galeries inextricables des vides sanitaires au moment de la destruction, et qui ne reverront jamais la lumière...

Oui, la progression des travaux est planifiée, inéluctable. Il reste si peu de temps pour que de bonnes âmes se mobilisent et viennent soutenir l’équipe actuelle. Plus il y aura de familles d’accueil, plus il sera possible de sortir ces merveilles de cet enfer, de leur éviter une fin horrible.
J’espère que ces personnes de coeur seront nombreuses, il y a urgence...

De retour à la maison, nous avons trouvé Grisbi et Patoucha écroulés dans leurs couffins 3 étoiles.
Un vrai bonheur.
Que les chats de l’hôpital soient nombreux à y goûter...
"



Nous les remercions chaleureusement pour ce témoignage qui nous touche particulièrement, Natacha, Marion, Nathalie et Céline, car il illustre parfaitement ce que vivent ces chats.

Nous les remercions également pour les très jolies photos prises lors de leur visite, deux d'entre elles illustrant l'article précédant au sujet de Sonate.
Par Linda et René-Marc - Publié dans : Action sur le terrain
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Dimanche 21 juin 7 21 /06 /Juin 15:24
Beethoven avait su magnifiquement exprimer la tristesse et la mélancolie que l'on peut ressentir, lorsque comme les chats de l'hôpital, on regarde la lune, la nuit tombée, seul dehors, face à ce visage livide.

Lorsqu'enfin un chat est soustrait à cet enfer que sont les décombres et chantiers de l'hôpital, c'est un rayon de soleil qui se met à briller de mille feux dans nos cœurs. Sonate, toi qui hier encore pleurais tes chatons, pleurais ta solitude aux myriades d'étoiles, tu es aujourd'hui ce rayon de soleil !

Tu as enfin décidé de rejoindre ce destin merveilleux que d'autres ont suivi avant toi, en entrant dans la trappe de Nathalie : une famille aimante, une gamelle remplie, une petite place au soleil de nos cœurs. Natacha a su convaincre pour toi et te trouver une famille d'accueil in extremis à Lyon.
Et maman modèle comme tu l'as été, nous ne pouvions que te rendre justice en te rendant Sumiré, l'une de tes chatonnes en accueil chez Céline, qui va partir en FA en ta compagnie.
L'autre chatonne, Haïku, ayant la chance d'avoir trouvé en la famille de Laure et de son chat Végas, une place en FA de rêve.

Sonate à la porte de sa nouvelle vie :


Sonate et son doux regard, Sonate qui ne comprend pas encore le bonheur qui l'attend :


Tu vas sûrement détester ces prochains jours, parce qu'aller chez le vétérinaire, c'est pas très drôle, ça fait peur et on ressort un peu groggy. Mais après, promis Sonate, tu seras heureuse. Tu le mérites tant.


Par Céline et Natacha - Publié dans : Action sur le terrain
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Vendredi 19 juin 5 19 /06 /Juin 12:35
Un joli conte, cette fois le valeureux tailleur est une femme, et il ne s'agit pas de sept mouches...

Hier, suite à un appel du service technique de l'hôpital, Nathalie s'est rendue immédiatement sur le site : des chatons avaient été aperçus en grand danger au milieu des travaux.
Nous avons donc pris la décision de sortir d'urgence ces quatre petits malchanceux, et cela malgré le manque de place en famille d'accueil. Nathalie a installé les deux trappes, forte de son expérience acquise depuis les débuts de l'association, et s'est armée de patience, qualité primordiale dans cette situation.

Qui a d'ailleurs, une fois n'est pas coutume, très vite été récompensée : deux chatons morts de faim se sont jetés dans la trappe ! Quel bonheur pour nous, moins pour la pauvre Sonate, qui en maman protectrice a essayé de défendre ses petits toutes griffes dehors, au péril de Nathalie.
Le temps de ramener les chatons à l'abri dans la voiture et c'est une deuxième trappe qui se retrouve occupée, par deux autres chatons.
Et de quatre magnifiques petits félins mis à l'abri ! Sonate est quant à elle restée indifférente à notre prière et n'a pas voulu suivre la voie de sa progéniture, mais ça n'est que partie remise. C'est maintenant ou jamais que nous devons la trapper, alors qu'elle cherche encore ses petits.

Nous relançons un appel à l'aide pour Sonate, magnifique chatte tigrée qui mérite d'avoir elle aussi une vie heureuse... Deux des chatons vont partir en famille d'accueil chez la maman d'Hombeline (que nous remercions encore de tout notre coeur !) et les deux autres chatons sont chez Céline.

Peut-être vous dites vous : "Des chatons ? Alors qu'il reste tant d'adultes en difficulté à sauver ?" Nous sommes plus que conscients de la situation, c'est pourquoi nous avons dores et déjà prévu un planning de trappage important pour les jours à venir. Des urgences, encore des urgences, et la difficile nécessité de donner la priorité à l'une d'elle plutôt qu'une autre, par faute de famille d'accueil pour des adultes, encore et toujours.

Espérons que d'autres voix s'éleveront pour nous proposer leur aide, pour accueillir temporairement un chat ou même deux. Espérons que de belles surprises nous attendent ces prochains jours, que d'autres chats se laisseront tenter par l'appel d'une autre vie, dans les coussins, dans les couvertures, sous les caresses et les attentions...



Pour finir sur une note d'espoir, voici les deux chatons en accueil chez Céline (nous réfléchissons à leur nom) :


















Sur la photo de gauche, la petite boule de poils adorable du bas a de superbes yeux verts et un pelage bien marqué (à droite sur la photo de droite), et son frère (ou sa soeur), un petit pierrot de la lune, a de magnifiques yeux d'or et un pelage plus fondu, plus roux aussi (à gauche sur la photo de droite, on constate d'ailleurs que lui n'a quasiment pas bougé d'un poil entre les deux photos...).




Et voici les deux chatons qui vont partir dès demain chez les parents d'Hombeline (le petit tigré est surnommé Totoro) :
Par Céline et Natacha - Publié dans : Action sur le terrain
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Mercredi 17 juin 3 17 /06 /Juin 19:00

Une porte et surtout un cœur se sont ouverts pour Samba, petite chatonne que nous avions accepté de prendre en charge pour lui sauver la vie : son petit frère n'a lui pas eu cette chance, victime de la cruauté humaine...
Le propriétaire de la maman de Samba préférant la méthode barbare qui consiste à tordre le cou aux chatons plutôt que de stériliser la mère.

J'ai dû enterrer le corps sans vie de ce chaton sous un grand cerisier... Et ne voulant pas qu'il soit enterré sans avoir de prénom, je l'ai nommé Sakura ("fleur de cerisier" en japonais).

Quel prénom pouvait mieux honorer la mémoire d'un chaton qui n'aura fait qu'un bref passage sur cette terre, que le nom de la fleur de cerisier qui représente en effet dans certaines civilisations la beauté éphémère ? Car cette fleur ne vit guère plus d’une semaine...

Samba, elle, a eu la chance d'être sauvée et surtout de faire battre le cœur d'Aurélie qui l'a remarquée sur une photo, puis a définitivement craqué en découvrant le caractère de notre Samba. Du haut de ses deux mois, en digne héritière de la personnalité maintes fois décrite des écaille de tortue, cette demoiselle a déjà beaucoup de volonté ! Gageons qu'elle n'aura pas fini de faire tourner en bourrique celui qui va devenir son grand-frère chat, Orion, et qui j'espère va vite tomber sous son charme...
On souhaite à Aurélie, Orion et Samba une vie remplie de bonheur comme toutes les belles histoires devraient l'être...

Par Natacha et Céline
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

Présentation

  • : Le blog des chats de l'Hopital de Perpignan
  • Le blog des chats de l'Hopital de Perpignan
  • : chat adoption hôpital Perpignan don Loisirs
  • : Depuis de nombreuses années, des chats errants vivent sur le site de l'hôpital St Jean de Perpignan. Les travaux du nouvel hôpital, la fermeture systématique des lieux où ils avaient l'habitude de se réfugier et dont ils sont chassés par le biais de fumigènes, la prolifération, en font désormais des animaux en survie. Une poignée de bénévoles a entrepris leur sauvetage. Ce blog raconte ce sauvetage. Il est dédié à Moïse, petit chaton de 3 semaines, et à Mario.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés